Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire

Le 26 octobre 2010

Les Scop au service de l’emploi dans les parcs naturels régionaux

Le parc du Livradois Forez, en Auvergne, existe depuis 25 ans. Marqué par une histoire industrielle toujours présente, le Parc vient de revoir sa charte. Après le pilier environnemental très présent depuis les origines, le nouveau projet de territoire met l'accent sur le social et l'économique. En partenariat avec la Chambre des Métiers et de l'Artisanat et l' Urscop, le parc vient ainsi de lancer un programme pour faciliter les transmissions d'entreprises aux salariés. Rencontre avec Etienne Clair, chargé de développement économique du Parc naturel régional du Livradois-Forez.

Comment est né ce programme pour favoriser les reprises en scop des entreprises du territoire ? A l'origine du programme, il y a un double constat. Comme partout en France, nous avons besoin d'anticiper sur le départ en retraite de nombreux dirigeants d'entreprises. De plus le territoire du parc, fortement industrialisé puisque 30 % de la population active travaille encore dans l'industrie, subit depuis quelques années une forte crise économique. Nous avons assisté à des rachats d'entreprises par des groupes financiers qui se sont mal terminées pour les salariés. Le chômage progresse pour représenter 13% de la population active. Les Scop nous paraissaient un bon outil pour à la fois maintenir un tissu industriel et participer au développement d'un modèle économique où l'ancrage territorial et l'humanisme sont des valeurs essentielles. Par ses actions antérieures pour le développement économique du Livradois-Forez, le Parc avait une légitimité pour coordonner ce projet. document.jpgQuelle est la répartition des rôles entre les différents partenaires du programme ? Le Parc se charge de mener une campagne de communication en direction des chefs d'entreprises mais aussi des salariés, des réseaux d'accompagnement à la création-reprise d'entreprises, des syndicats et du grand public. Il s'agit de mieux faire connaître le statut Scop et les opportunités qu'il offre. Nous allons d'abord contacter individuellement les dirigeants des entreprises du territoires afin de leur proposer des rendez-vous avec des professionnels de l'Urscop et de la Chambre des Métiers. Ces rendez-vous seront des temps de diagnostic pour les dirigeants qui y participeront. Ils pourront recueillir des informations sur les dispositifs d'aide à la transmission et sur les scop. Nous allons poursuivre la sensibilisation sur ce qu'est une scop auprès des professionnels de la création reprise d'entreprises (chambres consulaires, experts comptables,...). Enfin nous savons par expérience que souvent les plus difficiles à convaincre sont les salariés. D'où notre travail auprès des syndicats pour qu'ils relaient des informations sur les scop et sur le programme en particulier. Nous allons également mettre en place une campagne d'affichage dans les lieux publics. document.jpgQuelle est le rôle des collectivités locales dans votre programme ? Cette action bénéficie d'un double soutien. D'abord financier puisque le programme est financé par le Conseil général du Puy de Dôme et par l'Union Européenne via le programme Leader +. Mais nous bénéficions également d'un relais d'informations de la part des élus des communes et communautés de communes du territoire. Ces derniers sont fortement mobilisés sur ce projet et sur l'ESS en général. C'est important pour notre programme, ils sont souvent des interlocuteurs privilégiés pour des chefs d'entreprises ou des salariés. Certains ont même organisé des réunions avec les chefs d'entreprises de leur territoire pour les sensibiliser sur les Scop et les problématiques de transmission. document.jpgQuelles sont les passerelles possibles entre les Parcs Naturels Régionaux et l'ESS ? Pour nous le lien est évident, nos valeurs, liées au développement durable, sont très proches de celles portées par l'ESS. Nous avons déjà participé à la création de la Scic Auvergne Bio Distribution qui a pour mission le développement de l'utilisation de produits bio et locaux dans la restauration collective. Localement notre nouvelle charte marque une forte volonté de soutenir le développement d'une économie ancrée sur son territoire et plus respectueuse de l'homme et de son environnement. Par ailleurs au niveau national, la fédération nationale des parc naturels régionaux et la Confédération générale des Scop entretiennent des liens forts depuis plusieurs années. L'ESS a toute sa place dans les parcs naturels régionaux et nous devons renforcer sa présence par des actions concrètes comme celle que nous menons sur la transmission d'entreprises. Pour en savoir plus sur le dispositif de transmission en scop et sur le dispositif d'accompagnement à la création reprise d'entreprises. Pour visiter le site du Parc du Livradois-Forez.