Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire

résil
Le 6 juillet 2020

La stratégie girondine de résilience territoriale

À l'heure du Covid-19 et des nombreuses réflexions sur le monde "d'après", le conseil départemental de Gironde poursuit la mise en oeuvre d'une stratégie de résilience territoriale, visant à adapter le territoire girondin aux changements radicaux, environnementaux et sociétaux, qui s’annoncent. L'élaboration innovante de cette stratégie porte un renouveau démocratique et associe largement les acteurs de l'ESS et de l'innovation sociale. Co-construite dans le temps, elle doit déboucher dès 2020 sur des mesures concrètes, dont certaines concernent directement les acteurs de l'ESS mais aussi les communes du département. 

Cette démarche s'inscrit en continuité avec la politique de développement durable initiée il y a plus de 15 ans par le conseil départemental avec la mise en place d'un Agenda 21 en 2004. Elle est aussi le fruit d'une forte volonté politique du président du conseil départemental Jean-Luc Gleyze.

Initiée en juin 2019, la réflexion pour l'élaboration de cette stratégie a donné lieu à un premier cadrage par les élus et les services à l'occasion de l'adoption du "rapport de redevabilité" en novembre 2019. Ce rapport annuel de situation au regard du développement durable (exercice imposé à toute collectivité de plus de 50 000 habitants) vise à rendre compte de la réalité et de la sincérité de la prise en compte par la collectivité d’objectifs liant la responsabilité sociale et la responsabilité environnementale (Responsabilité Sociétale de l’Organisation). Depuis 2016, ce rapport décline également les engagements du Département au regard de sa contribution aux Objectifs mondiaux du Développement Durable (ODD – Agenda 2030). En 2019, il s'est donc enrichi d'une visualisation des premiers pas d'une stratégie girondine de résilience territoriale.

couverture
Couverture du Gironde mag n°129 – hiver 2020 dédié à la résilience territoriale

Le vote du budget primitif 2020 en décembre 2019 s'est inscrit dans cette logique et a permis de proposer une feuille de route pour déployer la stratégie de résilience territoriale.

L'élaboration de cette stratégie est coordonnée par la mission Agenda 21 du Département, transformée après l'acte 3 de l'Agenda 21 en 2014 en un Labo'M21/La Base, soit un tiers espace de créativité et lieu ressource mettant à disposition des acteurs un lieu et une boîte à outils. Véritable écosystème d'innovation publique, La Base incarne une approche innovante, participative et prospective des politiques publiques et s'est notamment inspirée de la méthode de coconstruction de la stratégie de résilience "Paris Résilient" adoptée par la ville de Paris en septembre 2017.

Porteuse de renouveau démocratique, la co-construction de cette stratégie associe les conseils de territoire (regroupant collectivités et habitants d'un bassin de vie infra-départemental), qui seront axés en 2020 sur la résilience territoriale. Elle s'appuie également sur les réflexions d'un panel citoyen regroupant 40 personnes amenées à se réunir lors de 4 sessions au premier semestre 2020 qui aboutiront à la rédaction d'un avis. Elle repose aussi sur la mobilisation d'un budget participatif girondin de 700 000 euros dédiés au financement de projets de transformation écologique et sociale portés par des jeunes girondins de 11 à 30 ans. 

La co-construction de cette stratégie associe enfin largement les acteurs de l'ESS et de l'innovation sociale, à plusieurs niveaux, via : 

  • l'organisation de "cousinades" inter-réseaux réunnissant plus de 200 collectifs engagés pour les transitions, dont la dernière rencontre en novembre 2019 a été une expérience immersive de mise en récit d'imaginaires positifs d'une Gironde 100% résiliente en 2030 ;
  • l’identification et l’accompagnement des initiatives locales de résilience dans le cadre de l'édition 2019 des Trophées Agenda 21, qui chaque année valorisent et rendent visibles des projets innovants de Développement Durable initiés par des Girondins.
  • la rencontre annuelle et plateforme numérique "Solutions Solidaires" visant à valoriser les initiatives solidaires et à animer un large débat autour des solidarités nouvelles. Le thème de la 2 édition en février 2020 était « Affronter l’urgence, changer d’échelle : la fabrique écologique et solidaire des territoires ». Un large spectre d'expérimentations est couvert par Solutions Solidaires : revenu de base, territoires zéro chômeur de longue durée, coopératives énergétiques citoyennes, tiers lieux collaboratifs, régies agricoles communales, habitat intergénérationnel, mutuelles départementales, budgets participatifs…(voir notre article dédié).
ss2020
2e édition de Solutions Solidaires, les 5 & 6 février 2020

La crise sanitaire et économique actuelle vient évidemment bousculer la mise en oeuvre et les réflexions autour de cette stratégie de résilience territoriale, amenant à sa prise en compte et constituant un premier test "grandeur nature". Cette stratégie a toutefois déjà débouché sur des mesures concrètes. Dans le cadre du rapport de recevabilité 2019, pour commencer à répondre à l’urgence, chaque vice-président.e, en lien avec les services départementaux, a défini de nouveaux objectifs pour 2030 tout en lançant dès 2020 quelques premières actions, à la hauteur des enjeux.

Ce plan transversal comprenant 24 actions vise notamment :

  • la création dès 2020 en lien avec le service d'aide aux communes du département d'un "kit de résilience territoriale pour les collectivités". Ce kit, en cours de finalisation, comprendra 3 éléments : une présentation et de mise en récit de la résilience territoriale ; une grille de critères et notations sous forme d'application web pour tester le niveau de résilience d'un projet ; des exemples locaux et réalistes inspirants. Le conseil départemental souhaite également, dès 2020, proposer aux collectivités, au titre de l’ingénierie départementale, la mise en oeuvre ou l'approfondissement de Plans de Continuité d’Activité (PCA) visant à anticiper les risques et à se préparer au mieux à des événements graves, de maintenir la continuité du service public, d’accompagner les territoires vers un retour à la normale. Pour 2030, l'objectif est d'atteindre "100 % des aides aux communes soumises à des critères de résilience".
  • la mise en oeuvre du programme Gironde Alimen’terre visant à encourager des modes de production et de consommation alimentaires plus résilients (en développant un foncier agricole responsable, en accompagnant l'agriculture biologique, en soutenant les circuits courts et en déployant  un approvisionnement de qualité au sein du département).
  • l'expérimentation d’un revenu universel d’activité girondin dès 2020, avec l'objectif "zéro personne non-accompagnée" en 2030.
  • la mise en place du budget participatif citoyen, et l'objectif pour 2030 d'élaborer un "budget résilient".

Ou encore :

  • à faire de la résilience la thématique du forum des associations 2020. 
  • à assurer l'approvisionnement des épiceries sociales et solidaires en circuit court de qualité dès 2020, avec pour objectif d'atteindre en 2030 un approvisionnement bio et local dans 100 % des épiceries sociales et solidaires girondines. 
  • le déploiement dès 2020 du SLIME (Service Local d’Intervention pour la Maîtrise de l’Energie) sur l’ensemble du territoire girondin, avec pour objectif en 2030 d'accélérer la lutte contre la précarité énergétique. 
  • l'expérimentation sur un territoire d’un stress test (initialement prévu autour de la thématique "canicule", vient de revoir avec le Covid-19)

stratégie

Passé le choc, nous revivrons, au sens où nous renaîtrons. Faisons en sorte que cette renaissance nous permette précisément de ne plus revivre les mêmes tragédies. Nous pourrons ensemble sortir plus fort de cette épreuve en tirant des leçons de nos erreurs et en inventant de nouvelles manières de vivre, plus respectueuses de la nature et donc, aussi, de l’humanité. Pour cela, solidarités et coopérations devront jouer à tous les niveaux : entre citoyens, entre élus et citoyens, entre institutions, entre les sphères publique et privée… À l’imbrication des risques aux échelles nationale et locale, nous devons répondre par une imbrication des solutions solidaires aux mêmes échelles. À l’intensité du choc qui nous percute aujourd’hui, nous devrons répondre par une intensité nouvelle dans notre rapport à l’autre. Le dévouement de toutes les personnes qui maintiennent actuellement notre pays en vie acte cette priorité.

Jean-Luc Gleyze, Président du Département de la Gironde - avril 2020

 

Pour aller plus loin :