Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire

sdfghhhJ
Le 28 juin 2021

Appel à Manifestation d’intérêt en faveur de la transition alimentaire - Banque des Territoires

Dans le cadre du plan de relance, la Banque des Territoires se mobilise pour accélérer la transition vers des systèmes alimentaires durables et résilients, en accompagnant et en finançant des porteurs de projets engagés en faveur d’une alimentation saine, accessible à tous et écologiquement vertueuse. L'AMI dure 3 ans et se termine le 30 juin 2024. 

Premier relevé de candidatures : 29 octobre 2021. Des comités de sélection des candidatures auront lieu deux à trois fois par an.

La Banque des Territoires mobilise ses outils d’investissement en fonds propres ou quasi-fonds propres, à travers une enveloppe de 23M€, et pourra également accompagner en ingénierie les projets en amont de son investissement. Les projets sélectionnés pourront bénéficier d’un financement sous forme de prêt subordonné à intérêt participatif d’un montant de 200 K€ minimum. Une plateforme de partage de bonnes pratiques et de capitalisation sera dédiée aux projets sélectionnés, dans le but de favoriser et animer les échanges et les synergies entre porteurs de projets, et de proposer des sessions de formation sur des sujets transverses.

Sont éligibles à cet AMI les structures qui placent l’utilité sociale et sociétale au cœur de leur action.

L’AMI a pour objectif de soutenir la transition de l’ensemble de la chaîne de valeur alimentaire, et notamment financer les projets issus des dynamiques de type Projet Alimentaire de Territoire (PAT). Il visera les projets suivants :

  • Projets de filières locales intégrées (production – transformation/préparation – distribution) ;

  • Outils de transformation : légumeries, conserveries, etc. ;

  • Plateformes logistiques et de stockage de denrées alimentaires ;

  • Plateformes de distribution B2B (notamment marchés d’intérêt local) ou B2C ;

  • Production agricole alternative et durable (permaculture, aquaponie,...) inscrite dans une démarche intégrée (de l’amont à l’aval de la chaîne de valeur) ;

  • Projets relevant de l’économie circulaire directement liés à la transition alimentaire (lutte contre le gaspillage alimentaire, etc.) ;

  • Lieux de cohésion sociale portant une dynamique forte liée à la transition alimentaire (tiers-lieux nourriciers, food-lab, food-studios, cuisines partagées, etc.)

Plus d'informations (présentation, cahier des charges) sur https://www.banquedesterritoires.fr