Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire

vfbdbsf
Le 21 avril 2020

Covid-19 & aménagements cyclables temporaires : questionnaire à destination des collectivités et propositions des acteurs de l'ESS

Plusieurs collectivités développent des initiatives de mise en place d’aménagements temporaires cyclables dans le cadre d’une stratégie de mobilité post-confinement. Un questionnaire destiné à toute collectivité souhaitant prendre part à cette dynamique est proposé. Du côté des acteurs, le réseau des ateliers vélo se mobilise pour contribuer à la démarche.

Le président du Club des villes cyclables, Pierre Serne, a été missionné par Elisabeth Borne pour coordonner les initiatives de mise en place d’aménagements temporaires cyclables des collectivités locales, en coordination avec les services de l’Etat et les acteurs associatifs en faveur du vélo. Il lance à cette occasion un questionnaire pour repérer les manifestations d'intérêt et initiatives, mais aussi les freins et les obstacles rencontrés d’ordre administratif ou juridique.

RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE

Dans ce contexte de possible explosion des ventes de vélos neufs, alors qu'il y a aujourd'hui en France 9 millions de vélos "dormants", les ateliers vélo associatifs réfléchissent à cette problématique pour inciter les nouveaux/elles cyclistes à privilégier un équipement d'occasion. Le réseau l'Heureux Cyclage porte plusieurs propositions à destination des acteurs publics pour démultiplier l’effet levier du déconfinement sur tout l’écosystème vélo au service de l’intérêt général.

Partout dans le monde, des solutions rapides, faciles à mettre en oeuvre et réversibles ont émergé pour favoriser les déplacements à vélo dans cette période de confinement généralisée. Quelques villes en France, dont Grenoble, Montpellier ou Paris, ont déjà manifesté leur intérêt à suivre cette dynamique particulièrement intéressante pour les mobilités actives, associée aux aménagements dits « tactiques ».

Plus d'informations sur les aménagements cyclables temporaires dans cet article du Cerema

Par ailleurs, les collectivités territoriales peuvent également répondre à l'appel à projets gouvernemental "continuités cyclables" jusqu'au 31 mai 2020. Cet appel à projets, doté d'une enveloppe globale de 50 millions d'euros, vise à lutter contre les discontinuités d’itinéraires en soutenant la réalisation de projets d’aménagement cyclables variés et utiles comme la création de passerelles, la réhabilitation de ponts ou de tunnels, la sécurisation des franchissements de carrefours complexes.