Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire

Le 25 octobre 2010

Quinzaine de l’économie solidaire, l’édito de Pierre Cohen député-maire de Toulouse

Organisée par la Communauté urbaine du Grand Toulouse en partenariat avec ADEPES, la Quinzaine de l’économie solidaire se tient du 16 au 30 Octobre 2010. Précédemment limitée à Toulouse, la Quinzaine prend désormais pour cadre la Communauté Urbaine du Grand Toulouse dans son ensemble. Retrouvez l'édito de Pierre Cohen, député-maire de Toulouse et Président de la communauté urbaine du Grand Toulouse.

L’économie sociale et solidaire emploie 100 000 salariés en Midi-Pyrénées, dont 36 000 sur Toulouse. Ce secteur en plein développement montre que l’on peut envisager des activités économiques ancrées sur des besoins émergents du territoire, qui partagent équitablement les richesses, qui préservent l’environnement et assurent le respect et l’égalité des personnes dans leur diversité.

Véritable alternative à un moment où la crise fragilise toujours les plus vulnérables et où le chômage continue à augmenter, l’économie solidaire se révèle donc un secteur particulièrement porteur en termes d’emploi, mais aussi d’innovation sociale.

La Ville de Toulouse et la Communauté urbaine du Grand Toulouse entendent donc soutenir son développement, parce qu’elle crée des emplois durables, parce qu’elle respecte l’homme et son environnement, parce qu’elle fait vivre les communes et les quartiers.

Différents dispositifs de soutien et d’accompagnement aux porteurs de projets d’entreprises sociales et solidaires ont donc été mis en place depuis 2009. Ils vont permettre de créer près de 300 emplois sur l’agglomération d’ici deux ans.

La quinzaine de l’économie solidaire, organisée en partenariat avec l’Adepes pour la troisième année, est une véritable vitrine de ces entreprises, coopératives, associations innovantes et durables. Elle s’élargit cette année, pour la première fois, aux communes du Grand Toulouse.

Elle valorise ainsi les initiatives solidaires dans chaque commune et prouve qu’il est possible, partout et dans tous les domaines, de développer des activités fondées, non pas sur la spéculation et la vision à court terme d’une finance déconnectée de l’économie réelle, mais sur la complémentarité des secteurs et la fédération des énergies. Pour en savoir plus.

Pièces jointes