Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire

Le 28 octobre 2009

La Région accompagne le développement du SOL en Nord-Pas de Calais

Le Conseil régional Nord-Pas de Calais vient de renouveler son soutien au projet de monnaie complémentaire que constitue le SOL. Sur la période 2005-2007, la Région a déjà soutenu l’expérimentation du projet sur son territoire, dans le cadre du programme EQUAL. Cela a permis de concevoir, de créer et d’expérimenter cette monnaie d’un nouveau genre, qui favorise les échanges de biens et de services à haute valeur ajoutée sociale et écologique. Aujourd’hui, l’heure est au développement et à la généralisation.

C’est en tout cas la volonté réaffirmée du Conseil régional, qui vient de voter deux subventions pour un montant global de 50 800€ en faveur de cette monnaie complémentaire.

Une première aide régionale est attribuée sur le volet SOL Engagement (qui valorise les activités bénévoles à but social) afin de développer les projets à Lille (avec le Centre social Mosaïque et le quartier de Fives), mais aussi à Fourmies (avec l’ADAR), auprès des étudiants (avec l’AFEV) et avec le Chênelet. À chaque fois, le but est de développer les échanges – de temps, de savoirs, de services – en utilisant le SOL comme outil de comptabilisation de tous les engagements volontaires contribuant au mieux vivre ensemble. C’est la coopérative E2i, avec l’appui de l’association Le Pas de Côté, qui accompagnera ces projets.

La deuxième subvention régionale concerne le développement du SOL Coopération (qui vise à encourager les actes de consommation responsable et qui fonctionne un peu comme une carte de fidélité multi-enseignes). L’enjeu est de développer l’offre des boutiques, la demande des consommateurs et la coordination des opérations SOL. Cela passe par des actions de communication, par du démarchage en direction de nouvelles structures ou boutiques, par un accompagnement personnalisé et par de nombreuses actions de sensibilisations. C’est l’APES (Assemblée permanente de l’économie solidaire) qui mènera à bien ce programme.

Intéressé pour en savoir plus sur la mise en œuvre de cette belle utopie ? N’hésitez pas à contacter E2i : Sophie Delebarre ou Luc Belval et l’APES : Fanny Isnard