Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire

Logo Brest
Le 1 mars 2017

A Brest, lutter contre la fracture numérique avec l’ESS

Cet article a été rédigé dans le cadre de la lettre papier n°28 (Mars 2017) consacrée à ESS & numérique.

Depuis plus de 20 ans, la ville de Brest en lien avec les acteurs de l’ESS lutte contre la fracture numérique en accompagnant les populations fragiles dans leur appropriation des usages numériques. Brest est également un acteur historique de l’émergence des sites participatifs et plus largement des « communs numériques ».

Les acteurs de l’ESS sont des partenaires importants dans la mise en oeuvre de la politique de la municipalité brestoise visant à favoriser l’appropriation sociale des usages numériques. C’est ainsi que 108 Points d’accès publics à internet (PAPI) ont été créés depuis la fin des années 90 dans des espaces municipaux brestois mais aussi dans des locaux associatifs où est assuré un accompagnement en proximité de personnes souvent en difficulté par rapport au numérique. Ceux-ci se positionnent comme des lieux d’inclusion numérique, où l’apprentissage des outils numériques est appréhendé comme un moyen d’améliorer l’estime de soi et l’insertion sociale et professionnelle des personnes accueillies. Depuis 2015, ce réseau élargit son action à la fabrication numérique avec les PAPIFabs, animés par les acteurs de l’éducation populaire et la Ville, qui travaillent en réseau pour en proposer l’appropriation au plus grand nombre en lien avec les FabLabs Brestois.

En outre, le programme « Internet pour tous » en habitat social, coordonné par la ville de Brest, propose dans les quartiers d’habitat social, une offre d’accès à Internet à moindre coût (1,14 euros/mois/logement) et un accompagnement des habitants pour s’équiper, se former aux outils et gérer leur contrat en téléphonie/internet. Cette première en France est aussi soutenue par Brest Métropole dans le cadre de sa politique d’aménagement numérique (en complément du déploiement de la fibre optique ou de la couverture des zones blanches) et mise en œuvre en lien étroit avec le bailleur social Brest métropole habitat et l’opérateur Numéricable-SFR. Le service a été adopté sur huit secteurs de la ville, ce qui représente à ce jour 4700 logements susceptibles de bénéficier de cette offre.

Les acteurs de l’ESS s’inscrivent également dans la démarche d’internet participatif initié par la ville et la métropole de Brest, en prenant part à la rédaction d’articles dans le Wiki-Brest et les 9 sites participatifs locaux tels que www.eco-sol-brest.net. Ce webmagazine du Pays de Brest est dédié à la mise en réseau par le web des acteurs de l’ESS et compte aujourd’hui plus de 880 abonnés.

Enfin, les acteurs de l’ESS participent aussi aux festivals « Brest en biens communs » et aux « Forum des usages coopératifs ». Ces deux événements organisés par la ville de Brest réunissent un public varié d’entreprises, collectivités, réseaux de professionnels et d’enseignants-chercheurs qui réfléchissent notamment à la concrétisation d’une convergence entre ESS et « communs numériques ». Depuis 2013, un réseau de « Villes en biens communs » se met en place, et l’initiative brestoise est devenue un réseau qui relie des initiatives dans plus d’une dizaine de villes (Lyon, Paris, Nantes, Rennes, Toulouse) et villages.

Contact :

Ronan Pichon, conseiller municipal de la ville de Brest délégué au numérique.

Elisabeth Le Faucheur, responsable du service Internet et Expression Multimédia à la Ville de Brest, elisabeth.le-faucheur@mairie-brest.fr